AccueilAccueil  Boutique  Recensement  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Danganronpa the Animation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Danganronpa the Animation Lun 15 Juil 2013 - 20:17

Danganronpa the Animation

Titre VO : N/C
Titre traduit : Danganronpa Kibou no Gakuen to Zetsubou no Koukousei
Année de production : 2013
Studio : Lerche
Genre : suspense, thriller, mystères
Auteurs : Spike Chunsoft (scénario) | TOUYA Hajime (dessins)
Réalisateur : Seiji Kishi
Nombre d'épisodes : 13 eps
Durée : 24 min environ


Résumé
L’histoire se déroule dans le prestigieux lycée Kibougamine à Tokyo. On y dit que l’élite du Japon y sont diplômés. Pour espérer y entrer, il faut être le meilleur des meilleurs dans son domaine. Makoto Naegi, un lycéen ordinaire, est accepté dans ce lycée par un tirage au sort, « du plus chanceux ».
Cependant, le jour de la rentrée, il se retrouve enfermé dans l’établissement avec 14 nouveaux élèves qui excellent tous dans un domaine, allant du sportif de haut niveau à la chanteuse idol, en passant par le génie informatique ou encore la pire racaille. Le diabolique directeur, Monokuma (un ours en peluche), leur explique que le seul moyen de sortir de là, est d’avoir son diplôme.
Le seul moyen de l’avoir : Tuer un de leur camarades sans être découvert par les autres.
Si les camarades de classe découvrent l’identité du tueur, le tueur est exécuté et les autres diplômés. Toutefois, s’ils ne parviennent pas à attraper le tueur dans le temps imparti, seul le tueur est diplômé et les autres seront éliminés.

Source: Adala-News


Images
Spoiler:
 

Mon avis
J’avais trouvé le synopsis de cet animé intéressant. Puis le principe : « on doit tuer son prochain. », cela me parle toujours (N’y voyez pas un esprit sadique pour autant). Disons que c’est le genre d’animé se basant sur un thriller, un genre que j’affectionne assez. C’est donc empreint de curiosité et d’appréhensions que je me suis lancée dans cet animé.

Autant dire que le décor est assez vite planté. Le premier épisode prend le temps d’expliquer le pourquoi du comment avec le dévoué directeur Monokuma. Ce que j’ai également apprécié dans cette mise en scène, c’est la dimension presque 3D qui est implantée du point de l’espace. Un travail assez intéressant de ce point de vue. Mais en dehors de cela, le concept bien que classique reste efficace : école mystérieuse (qui surgit un peu de je ne sais où d’ailleurs), groupe de personnages avec des caractères assez stéréotypés, et jeu de survie qui va s’engager en éliminant les petits comparses. On ne donne pas trop d’éléments sur le fond de ce jeu : d’où sort-il ? Pourquoi a-t-il été créé ? Qui en sont les responsables ? Et quelque part, je ne sais pas si on viendra à en avoir, car je pense qu’on va surtout focaliser sur le « jeu ». Les réactions des personnages sont parfaitement crédibles : stupeur, agacement, abattement. Mais très vite, la mort de deux camarades va commencer à amener de la suspicion. Et bien que ce ne soit pas très novateur de ce point, il n’en reste pas moins que c’est efficace. On se prend un peu à l’ambiance qui pourrait virer vers une certaine psychose progressivement.

L’élément le plus perturbant du jeu reste sans aucun doute notre peluche totalement adorable ou machiavélique : Monokuma. La dualité de cet ours en peluche (qui n’en est pas une selon ses dires) vient du fait qu’il est divisé en deux couleurs : blanche représentant sans doute son côté « angélique » et noire pour la part démoniaque. Sous ses airs affables, il ne manque jamais de menacer indirectement les élèves. C’est un esprit pervers sincèrement. On lui donne une voix guillerette, sympathique, voire neuneu, mais il ne faut pas s’y tromper : il tire toutes les ficelles et semble partout (il apparaît toujours quand on s’y attend le moins). Je n’ai pas pu m’empêcher de le trouver caustique et cynique : il a des répliques pleines d’humour par moment, mais il peut aussi se révéler sarcastique, voire un brin cruel.

Je ne sais pas si c’est pour adoucir l’aspect sanglant, mais ici, le sang est en rose. Je trouve que c’est totalement décalé, mais ça correspond bien à l’animé quelque part. Peut-être pour coller à l’humour bien atypique de Monokuma.

Je n’ai pas totalement accroché aux chara-design des personnages que je trouve plutôt maladroits voire un peu grossiers.


Extrait/Trailer

Conclusion
Si vous aimez le genre, je pense que vous pouvez vous y aventurer. Puis, ce côté huis clos donne un ton assez lourd mais on a envie de savoir la finalité.
Invité
Invité
avatar


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Danganronpa the Animation Mar 16 Juil 2013 - 16:42

Qu'est-ce-qu'on obtient lorsqu'on mélange Doubt avec Phoenix Wright et qu'on ajoute un ours en peluche démoniaque ?

Danganronpa, mais surtout un anime très bon au vu des premiers épisodes. Si certains clichés du genre vont sûrement intervenir (la fille avec des points d'interrogation dans sa présentation aura sûrement une grande place dans le dénouement final, l'obèse avec la bouche de chat ne survivra certainement pas très longtemps, le héros aime sa meilleure amie d'enfance, etc...), une grande originalité s'en dégage. Personnellement, ça m'a un peu fait penser au jeu 999 au niveau du profil des personnages. Mais en grand Zero, celui qui dirige le jeu en gros, on a une sorte d'adorable boule de poil absolument flippante ce qui fait un énorme contraste (un peu comme les lapins dans Doubt... Ouais, on y revient beaucoup).

Monokuma est donc le maître à bord, ce que l'on comprend dés la cinématique totalement folle graphiquement. Et ça a beau être un méchant, c'est typiquement le genre de personnages que j'adore suivre. Intriguant, vivant par on ne sait quel moyen, avec un humour extrêmement discutable. Difficile de croire que c'est une dame de presque quatre-vingt ans qui le double.

Ce qui est aussi intéressant avec Danganronpa, c'est son humour malgré le contexte qui laissait plutôt penser des gros plans sur fond noir avec beaucoup de gore. Le truc le plus gore que vous verrez, ce sera du sang grenadine. Pour l'instant, du moins.

J'ai vraiment hâte de connaître la suite, et que le jeu sorte en Europe !
Ruicchan
avatar


Messages : 98
Date d'inscription : 13/07/2013
Féminin Age : 17
http://tsundeneko.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Danganronpa the Animation Mar 16 Juil 2013 - 17:18

Je pense que le sang "grenadine", c'est pour édulcorer l'aspect très sanglant dans le fond. Comme c'est rose/fuchsia, cela passe mieux limite mdr.

Et sinon, c'est un humour qui se rapproche de l'humour noir. Monokuma a beau dire les choses avec drôlerie, on sent toujours derrière un fond beaucoup plus menaçant. Mais cela me plaît.
Invité
Invité
avatar


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Danganronpa the Animation Mar 16 Juil 2013 - 19:13

Ca radoucit, mais en même temps ça contribue à l'ambiance spéciale. C'était déjà sûrement comme ça dans l'original ^^

Oui, c'est ça que je voulais dire. Là, Monokuma est non seulement tout près d'eux et serait presque en train de sympathiser (enfin, à sa manière hein), mais il a des phases d'humour noir. D'habitude, l'antagoniste serait plus du genre à dire une phrase incompréhensible puis à faire un rire diabolique de type "MWAHAHAHAHA". Mais j'aime particulièrement la manière de rendre presque attachant un ours totalement cinglé ^^
Ruicchan
avatar


Messages : 98
Date d'inscription : 13/07/2013
Féminin Age : 17
http://tsundeneko.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Danganronpa the Animation Mar 16 Juil 2013 - 19:25

Ruicchan a écrit:
Ca radoucit, mais en même temps ça contribue à l'ambiance spéciale. C'était déjà sûrement comme ça dans l'original ^^
Ben, l'ambiance est assez particulière de par la personnalité des personnages. Il y en a qui sont super exubérants, d'autres renfermés, etc, quelque part, le sang n'est pas vraiment en désaccord avec le décalage que j'ai ressenti.

Citation :
Mais j'aime particulièrement la manière de rendre presque attachant un ours totalement cinglé ^^
Totalement d'accord et pourtant, ça se voit qu'il est cinglé Razz Mais quand il te bassine qu'il n'est pas un ours en peluche et qu'il semble vexé, il a presque un côté mignon.
Invité
Invité
avatar


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Danganronpa the Animation

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Danganronpa the Animation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bulle Shôjo :: Shonen/seinen non-licenciés-